Taxes: La taxe sur le poids des véhicules automobile est confirmée !

Taxes : La taxe renforcée sur le poids des véhicules confirmée !

Il y a quelques jours le Gouvernement a voulu établir une taxe sur le poids des véhicules mais cela a été finalement repoussé jusqu'à une date alors inconnue. Maintenant, c'est chose faite, cette taxe aura bien lieu et sera effective d'ici la loi de finance 2021. Barbara Pompili (Ministre de la Transition Ecologique) vient d'ailleurs de le confirmer par un tweet.     
Photo Audi RS Q8 ABT
D'après le journal "Les Echos", elle serait finalement bien de retour et pourrait entrer en vigueur dès le 1er janvier prochain, grâce à un amendement déposé directement par le gouvernement dans les prochains jours.

La taxe de trop ?

 Cette nouvelle taxe vient enfoncer encore plus le clou pour le secteur automobile. Après avoir dévoilé les nouveaux barèmes Bonus/Malus pour l'année 2021 et 2022 malgré cela, ce malus sur le poids s'annonce un peu moins strict que celui qui a été porté l'an dernier: au lieu de démarrer à 1 300 kg, il commencerait à 1 800 kg, évitant ainsi de pénaliser la quasi-totalité des modèles des constructeurs français. Par ailleurs, le Gouvernement a tenu à préciser qu'une exception sera prévue pour les voitures électriques, pénalisées par le poids de leur(s) batterie(s). Le texte prévoit aussi des aménagements pour les hybrides et les familles ayant au moins trois enfants. Mais un durcissement serait d'ores et déjà prévu pour 2022, avec un barème entrant cette fois en application dès 1 650 kg. A savoir, cette taxe sur le poids est fixée à 10 € par kilo et plafonnée à 10 000 €.
Cette nouvelle taxe pourra se cumuler avec un malus beaucoup plus sévère qu'auparavant. Certains modèles risquent ainsi de subir une double peine, avec jusqu'à 50 000 € de malus (En savoir plus ici), en plus de la TVA. La filière automobile ne cache pas son inquiétude et vient de publier une tribune pour réclamer davantage de cohérence et de constance de la part des autorités politiques. Le syndicat FO demande pour sa part à rencontrer Barbara Pompili et Bruno Le Maire en urgence, pour je cite "mettre un terme à des politiques publiques qui reposent trop sur des calculs politiciens et pas assez sur la construction d'une ambition industrielle française". 

Après avoir enclenché en vitesse un plan de relance dans la foulée du confinement, le gouvernement donne en effet l'impression de faire de la voiture son nouveau bouc émissaire de prédilection. 

Les véhicules électriques, hybrides et familiaux épargné

Les véhicules électriques ou hybrides rechargeables d’un poids supérieur à 1 800 kg seront exclus d’un nouveau malus, qui sera aussi allégé pour les voitures de sept places, a indiqué vendredi le ministre de l’Economie Bruno Le Maire. Le Ministre de l'Economie a déclaré sur BFM TV, « Nous ne voulons pas taxer tous les véhicules de plus de 1 800 kg. Ceux qui sont électriques ou hybrides rechargeables donc qui émettent peu de CO2 seront exclus de cette taxation ». Il a également ajouté que « tous les véhicules de sept places qui sont pour les familles nombreuses auront une réduction de cette taxe, de façon à ce que les familles nombreuses ne soient pas pénalisées ».
Schéma compréhension de la taxe sur le poids des véhicules


Bruno Le Maire (Ministre des Finances) a aussi déclaré, « c’est une taxe qui envoie un signal aux Français en disant que les véhicules trop lourds, c’est pas bon pour la planète, ça use les routes, ça émet davantage de CO2, qu’il y a des alternatives », notamment en achetant un véhicule électrique, hybride rechargeable ou plus léger. Une adaptation pour les hybrides (rechargeables ou non) de part leur poids impacte aussi la consommation sur les grandes distances car suivant l'utilisation du véhicule, ce dernier utilisera le moteur thermique à 100%.

C’est aussi « un signal politique (...), un signal aux constructeurs », a ajouté la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, « heureuse » de l’adoption de cette mesure pour laquelle elle avait plaidé lorsqu’elle était députée. « La tendance à faire des voitures de plus en plus grosses doit s’arrêter. » Pourtant, cette mesure ne risque pas d’impacter beaucoup de SUV en France. En effet, parmi les 20 SUV les plus vendus, aucun ne franchit les 1800 kilos. Parmi les SUV dépassant les 1800 kilos, on compte Range Rover (2,5 tonnes), les Porsche Cayenne (2 tonnes). Si les SUV étaient visés avec une taxe originelle (au-delà de 1400 kg) portée à 1800, il faut se dire que cette taxe n'était pas limitée.

« Ces gros SUV sont essentiellement achetés pour la ville, c’est absurde. À travers ce malus, je veux une prise de conscience. On n’est pas là pour taper sur les gens. On sait que ce malus aura certainement vocation à évoluer dans le temps », a-t-elle répondu aux critiques lors d’un déplacement à Rungis.

Texte: Thomas Sensier / Photo: ABT Sportline


Tags: taxes, Gouvernement, poids, Bruno Le Maire, électriques, barème, poids, SUV, automobile, Barbara Pompili, hybrides, article, actualités, 50 000€, véhicules, 2021, CarNews


Page 44 sur 51