Contrôle Technique: Un contrôle technique plus sévère à partir du 1er Juillet 2019


  Contrôle technique : quelles nouveautés pour vous au 1er juillet 2019 ? CONTRÔLE TECHNIQUE - Les conditions de passage du contrôle technique vont être durcies pour les véhicules diesel au 1er juillet 2019. Quels seront les nouveaux contrôles et critères ?
 
Photo-controleur-technique-auto
Après l'importante réforme effectuée au mois de mai l'année dernière, le gouvernement continue dans sa lancée le durcissement du contrôle technique ! A compter du 1er juillet 2019, le contrôle technique va devenir encore plus sévère, notamment pour les véhicules diesel. Les conditions de passage au contrôle technique 2019 seront plus difficiles et vont s'attarder principalement sur l'opacité des fumées émises par les véhicules, les particules émises également, ainsi que le seuil d'émissions.

Pas de panique! : si votre véhicule roulant au gazole est bien entretenu et décrassé comme il se doit, vous devriez passer ce nouveau contrôle technique sans problème, puisque votre véhicule doit avant tout répondre aux normes anti-pollution qui étaient en vigueur lors de sa mise en circulation. Bien entendu, suivant l'année et l'âge de votre véhicule, la vérification doit être respectée dans les tolérances requises. Si vous avez un diesel de 2004, vous ne serez pas contrôlé de la même manière qu'un véhicule de 2019 étant dans la dernière norme antipollution (Norme Euro6d), vous serez contrôlé selon la norme dans laquelle votre véhicule a été mis pour la première fois en circulation. Pour information, 60% du marché automobile sera concerné par cette nouvelle norme. Nous allons passer d'une tolérance d'opacité des fumées de 3,60M-1 à 3,0M-1

Deux phases sont à retenir : mai 2018 pour un premier durcissement des points de contrôle et 1er juillet 2019 pour l'instauration de nouveaux contrôles des émissions polluantes.
 
  • Au 1er juillet 2019, les fumées émises par l'échappement des véhicules diesels seront plus contrôlées. Leur opacité va être plus contrôlée pour "sortir les véhicules les plus polluants du parc automobile".
 
  • Cette nouvelle norme devrait en effet venir accroître le marché de la dépollution en encourageant les nettoyages réguliers des moteurs, des filtres à particules ou encore de la fameuse vanne EGR, aujourd'hui très répandue sur les moteurs diesel mais aussi les moteurs essence récents. Leur encrassement provoque une hausse des émissions polluantes du véhicule et pourra conduire à un refus de validation du contrôle technique. Or, un changement de vanne EGR peut atteindre 350 euros, celui d'un filtre à particules près de 2000 euros. On en conclue qu'un nettoyage est nettement plus économique.

Quelques conseils pour préparer le contrôle
 
Le contrôle de l’opacité de fumées d’échappement permet de détecter les éventuels problèmes au niveau du moteur comme un encrassement. Pour réussir le test:

  • Vérifiez l’état du filtre à air ;
  • Effectuez un contrôle au préalable dans un atelier ;
  • Décrassez le moteur et le filtre à particules en roulant sur une autoroute ou une voie rapide.
 
Voici les principaux composants polluants que l’on retrouve à la sortie du moteur à injection directe haute pression :

  • Le CO2 qui participe à l’effet de serre ;
  • L’oxyde d’azote qui peut entrainer des troubles respiratoires et des maux de tête ;
  • Les suies qui favorisent maladies respiratoires et cancers du poumon.
Vous pouvez télécharger la liste mise à jour suite à la nouvelle réglementation du 1er juillet 2019 de l'ensemble des nouveaux points du contrôle technique ICI

Tags:  actualités, voiture, pollution, informations, contrôle technique, technique, CT, 1er juillet, juillet, sévère, durcissement, diesel, photos, CarNews


Page 9 sur 47