LES SOUPAPES

Image bras de suspension

Définition

La soupape est une pièce en mouvement lorsque le moteur est en marche. Elle peut ainsi être ouverte ou fermée. cette pièce permet d'assurer la distribution de l'admission des gaz dans la chambre de combustion, et conduit l'évacuation des gaz vers l'échappement.

Il existe :

• la soupape d'admission : mélange air/essence qui produit le gaz lorsque le moteur est à allumage commandé et c'est uniquement l'air qui est à l'origine du gaz dans le cas d'un moteur Diesel

• la soupape d'échappement : elle s'ouvre afin de permettre aux gaz brûlés de s'échapper par le conduit d'échappement dans le collecteur d'échappement.

Bon à savoir : les soupapes sont lubrifiées par l’huile moteur afin qu’elles puissent fonctionner correctement. 
A ce jour, il existe trois catégories de soupapes : des rotatives, des soupapes à chemise louvoyante et des soupapes à tige, également nommées soupapes à tulipe. Ces dernières sont d'ailleurs les plus répandues dans les voitures actuelles (Voir photo ci-dessus). 


Fonctionnement des soupapes du moteur

Un moteur est doté d’au moins deux soupapes par cylindre. Dans chaque paire de soupapes, l’une est conçue pour l’admission de l’air dans la chambre de combustion et l’autre sert à l’évacuation des gaz brûlés.

Les moteurs les plus performants sont équipés d’au moins quatre cylindres, et l’on peut aller jusqu’à 16 cylindres (rien que ça!) pour un moteur de voiture de sport. (Exemple: Bugatti Chiron)

Les soupapes sont animées par l’arbre à cames. Des clapets permettent l’ouverture des cylindres qui se ferment grâce à un ressort. À l’ouverture, ils sont animés par un poussoir hydraulique qui se déplace sur le lobe de l’arbre à cames. Dès lors, ce dernier effectue des mouvements de rotation avec le vilebrequin. Arbre à cames et vilebrequin sont tous deux entraînés par le mouvement du piston, ce qui permet la synchronisation exacte des actions du piston avec celles de la soupape. Cette synchro est réalisée par le bon réglage de la distribution.

Symptômes d'une soupape en fin de vie

Les problèmes que l’on peut rencontrer se situent au niveau des ressorts de l’arbre à cames et des poussoirs. Pour corriger le défaut, il suffit le plus souvent d’effectuer le réglage à l’aide des vis du culbuteur ou des pastilles de poussoir.

Quant au ressort, s’il est défectueux, il ne peut plus exercer une poussée sur la soupape, empêchant ainsi la compression dans le cylindre.

Par ailleurs, une soupape tordue ne peut plus fonctionner correctement. Son défaut ne lui permet pas de revenir à sa place initiale. Elle aura donc tendance à percuter le piston lorsque celui-ci est en pleine action. Cela arrive lorsque la distribution a mal été calée.

Les soupapes mal entretenues peuvent présenter des fissures ou des craquelures.

Enfin, une panne au niveau de la distribution peut également se produire en cas de température élevée ou du manque de lubrification.
C'est la fin de cet article sur les soupapes en automobile, retrouvez tous mes articles de mécanique "ICI". (Cet article peut faire l'objet de modifications à tout moment)
Sources: Fiches-auto / Educauto.fr / Wikipédia / motoshopracing.ch / Ooreka

Tags: article, soupapes, admission, distribution, arbres à cammes, échappement, définition, symptômes, automobile, mécanique, CarNews


Page 60 sur 65