PARIS : BIENTOT UNE LIMITATION A 30 KM/H PRESQUE PARTOUT !

limitation paris 30 km-h

Bientôt une plus large application de la limitation à 30 km/h dans la capitale ? C’est ce qui va arriver dès la fin du mois d’août 2021. Certains axes seront épargnés comme le périphérique, les boulevards des Maréchaux et quelques axes. Mais cette nouvelle décision sera-t-elle accueillie comme il se doit par les automobilistes ?

La descente en enfer continue contre les automobilistes, après la réduction du nombre de places et la hausse des tarifs de stationnement, c’est au tour de la limitation à 30km/h qui arrive d’ici le 30 août. Cette nouveauté, bien fâcheuse, a été établie pour réduire les nuisances sonores et adapter la ville pour le changement climatique. David Belliard, adjoint EELV (Europe Écologie Les Verts) de la Maire PS Anne Hidalgo, affirme qu’en mettant en place cette nouvelle disposition, je cite :

« une réduction de 20 km/h de la vitesse permet de sécuriser” les rues de la capitale « pour les plus vulnérables : les piétons, les cyclistes, les enfants et les seniors » . 

Cette mesure vise aussi à aller vers une « ville moins bruyante », souligne M. Belliard. « On baisse les nuisances sonores, on fluidifie le trafic en diminuant les effets d’accélération et de décélération », a encore dit l’adjoint, rappelant qu’il s’agissait d’un engagement de campagne des écologistes repris par Anne Hidalgo lors de sa réélection en 2020.

Plus de temps pour observer

Lorsqu’un automobiliste se déplace moins vite, le conducteur — quel qu’il soit — a plus de temps pour observer le comportement des autres usagers et anticiper leurs changements de direction. Surtout, les distances d’arrêt sont nettement raccourcies, même s’il est rare que les intersections soient franchies à 50 km/h. 

Voici ce qu’il en résulte de cette nouvelle application :

Plus de sécurité routière

Plus la vitesse des véhicules motorisés est importante, plus le risque d’accident grave ou mortel est élevé. Pour un piéton, le risque de décès est 9 fois moins important à 30km/h qu’à 50km/h et les blessures sont beaucoup plus légères.
 

Favoriser les vélos et les piétons

La limitation à 30km/h abaisse le différentiel de vitesse entre les différents usagers : cela a pour conséquence de favoriser l’usage des mobilités actives (vélos et piétons).
 

Moins de pollution sonore

La réduction de 20km/h de la vitesse de circulation sur une voie urbaine permet une baisse, en fonction de la configuration de la voie, de l’ordre de 3dB (A)-3 décibels- du volume sonore aux abords de la voie : cela correspond à un bruit deux fois moins important.
 

Possibilités d’aménagements complémentaires

La réduction de la vitesse ouvre la voie à des aménagements complémentaires favorisant les vélos et les piétons. Le passage de 50 à 30 km/h peut ainsi libérer entre 20 et 50 cm de chaussée, selon la configuration de la rue. Autant d’espaces qui peuvent servir pour d’autres usages : élargissement des trottoirs, pistes cyclables, végétalisation…

A savoir, sur Paris, le programme de baisse de la vitesse a déjà largement été engagé avec environ 60% du territoire couvert par des zones à 30 km/h

Sources : Le Point / Paris / Le Monde / Autoplus

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Vous aimez cet article ?
5/5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Annonces
X
Bienvenue chez CarNews France

Bienvenue sur le support

Abonnement par courrielRecherche sur le siteEnvoyez-moi un courrielLaissez un commentaire
WPBot

Besoin d aide ?